mai 5, 2020

Les actions finissent à la hausse à Wall Street, même après une chute tardive

Par Edgard

Des personnes portant des masques faciaux passent devant le panneau électronique de la banque montrant un indice boursier à Hong Kong le mardi 5 mai 2020. Les actions ont progressé en Asie tôt mardi après que Wall Street ait pris un mauvais départ et s'est terminé avec des gains modestes grâce à un autre bien. présentant une excellente technologie d'entreprise.

Vincent Yu

AP Photo

Mardi, les actions ont clôturé en hausse sensiblement à Wall Street, alors que de plus en plus de pays ont assoupli les restrictions aux affaires, suscitant l'espoir de se remettre du ralentissement historique qui a affecté l'économie mondiale.

Le S&P 500 a augmenté de 0,9% après avoir perdu environ la moitié de ses premiers gains en milieu d'après-midi. La technologie et les soins de santé ont contribué à la plupart des bénéfices, qui ont suivi une solide performance sur les marchés étrangers.

Les investisseurs se méfient de plus en plus de l'optimisme que l'ouverture progressive de certaines entreprises commencera à redresser l'économie.

En Californie, certains détaillants soumis à certaines restrictions peuvent recommencer à servir leurs clients dès vendredi. De nombreux pays européens ont également commencé à assouplir les commandes strictes qui ralentissent la propagation des épidémies de coronavirus et attendent que cela entraîne une résurgence des infections. En Asie, les premiers canons de la saison sud-coréenne de baseball ont fait irruption dans les gants des chasseurs, bien que dans les stades sans présence de fans.

Les attentes d'une demande de pétrole plus forte alors que davantage d'entreprises ouvrent le feu vert ont contribué à une forte augmentation des prix du pétrole brut, prolongeant leur mini-rallye après être tombé à des creux records le mois dernier.

"Les investisseurs ont un peu plus d'avance sur eux", a déclaré Willie Delwiche, stratège en investissement chez Baird.

Delwiche a noté que des questions demeurent quant à la rapidité avec laquelle les consommateurs sortiront de leur domicile et dépenseront de l'argent tout en relançant des entreprises fermées.

"C'est une grande inconnue en ce moment", a-t-il déclaré.

Le S&P 500 a gagné 25,70 points à 2,868,44. Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 133,33 points, ou 0,6%, pour atteindre 23 883,09. Le Nasdaq a grimpé de 98,41 points, soit 1,1%, à 8 809,12. Les petites actions de l'indice Russell 2000 ont fonctionné encore mieux que leurs rivaux les plus importants pendant une grande partie de la journée avant de perdre une partie de leurs gains en fin d'après-midi. Russell 2000 a augmenté de 9,54 points, ou 0,8%, à 1 273,51.

Le marché boursier est en hausse depuis fin mars alors que les investisseurs regardent au-delà de la dévastation qui ravage actuellement l'économie mondiale. Au lieu de cela, ils se concentrent sur les perspectives de croissance continue plus tard dans l'année, ainsi que sur le soutien massif du marché fourni par la Réserve fédérale. De nombreux analystes sont sceptiques quant à l'action boursière, disant qu'elle est exagérée compte tenu de toute l'incertitude quant à la durée de la récession, mais le S&P 500 a plus que divisé par deux les pertes résultant de sa liquidation plus tôt dans l'année.

Un rapport publié mardi matin a montré que le secteur des services américain se contractait pour la première fois depuis une décennie, mais qu'il provoquait un marché boursier ou obligataire à peine dynamique. Ce n'était pas aussi effrayant que les économistes l'avaient prévu.

"Ce que nous devons garder à l'esprit, c'est que les choses vont bien; les choses ne vont pas bien se passer ", a déclaré Brad McMillan, directeur des investissements du Commonwealth Financial Network. "Nous devons rechercher les signes que les choses vont moins mal".

"Le simple fait de remettre les gens au travail et de rouvrir une entreprise peut améliorer les attitudes et la confiance", a-t-il déclaré.

L'espoir que la réouverture des économies finira par entraîner une flambée de la demande a également contribué récemment à faire décoller les prix du pétrole. Le baril de pétrole américain à livrer en juin a bondi de 20,5% pour atteindre 24,56 $ mardi, le plus bas niveau de 6,50 $ fixé à la fin du mois dernier. C'est toujours en deçà des quelque 60 $ qu'il a coûté au début de l'année, après que des craintes ont été exprimées quant à la baisse de la demande de pétrole qui entraînerait des réservoirs de stockage délabrés.

Le brut Brent, la norme pour les prix internationaux, a gagné 13,9% à 30,97 $ le baril.

"Le sentiment au sol est que l'énergie est dans un meilleur endroit, et bien qu'elle ne soit pas géniale," l'écart entre le pétrole et la demande "commence à se déplacer dans une direction plus positive", a déclaré Chris Weston de Pepperstone dans le rapport.

Les actions technologiques ont également poursuivi leur forte progression. Apple a augmenté de 1,5% et Microsoft de 1,1%. Les deux sociétés représentent 11% de la valeur marchande totale du S&P 500. Les valeurs technologiques du S&P 500 ont presque effacé toutes les pertes pour 2020, ayant chuté de 23% auparavant. Le secteur est désormais en baisse de 0,3%.

En Europe, le DAX allemand a augmenté de 2,5%, le CAC 40 à Paris de 2,4% et le FTSE 100 à Londres de 1,7%.

Hong Kong a ajouté 1,1% à Hang Seng, car le gouvernement a déclaré qu'il allégerait certaines mesures de distance sociale, permettant à certaines entreprises telles que les gymnases, les cinémas et les salons de beauté de rouvrir et de doubler le nombre de personnes autorisées lors des rassemblements publics jusqu'à un maximum de huit. Les marchés de Tokyo, Shanghai et Séoul ont été fermés pour les vacances.

Encore un signe d'un peu moins de pessimisme sur le marché, le rendement du Trésor à 10 ans est tombé à 0,66% contre 0,63% fin lundi. Les rendements des bons du Trésor ont tendance à augmenter à mesure que les investisseurs revalorisent leurs anticipations économiques et inflationnistes. Mais c'est toujours en dessous des 1,90% qu'il a donnés en début d'année.

Les actions finissent à la hausse à Wall Street, même après une chute tardive
4.9 (98%) 32 votes